LA BIDASSOA



LA VALLÉE DE BAZTAN BIDASSOA TROIS FRONTIÈRES, UN PAYS


La Bidassoa est longue de 69 km et son  bassin compte environ 700 km2 d’extension dont 671 appartiennent à Navarre. Les derniers kilomètres, près de l’embouchure dans la baie de Txingudi et la côte Basque, appartiennent aux localités d'Irun et Fontarrabie (Gipuzkoa) et Biriatou, Urrugne et Hendaye (Le Labour).

Le fleuve commence par s’appeler Baztan à la confluence des ruisseaux d’Aranea et Iñarbegi, à Erratzu. Il garde cette appellation jusqu’à Doneztebe, où, une fois reçues les eaux du fleuve Ezkurra, prend son nom définitif, Bidassoa.

La vallée de la Bidassoa montre bien la contradiction des frontières successives imposées au Pays Basque au cours de l’histoire. La signature du Traité des Pyrénées à l’île des Faisans à Irun en 1659, entraine un profond changement dans la région. La vallée, autrefois point de rencontre naturel des habitants de Navarre, le Labourd et Gipuzkoa, devient des lors la frontière infranchissable entre l’Espagne et la France. À plus de frontière imposée... plus de contrebande. Mais le fleuve a toujours été, et est de plus en plus un élément d'union entre les habitants de la vallée. Il constitue l’environnement humain et naturel que Pio Baroja avait appelé « le Pays de la Bidassoa ».