LE LABEL KB

LES CONTREBANDIERS DE LA BIDASSOA – KB



Le Sentier des Contrebandiers de la Bidassoa (KB si l’on lit les sigles en Basque) est un parcours circulaire. Il s’agit d’un produit touristique, conçu et géré par Kontrabandistak S.I., qui combine le sport, la culture et le contact avec la nature.
  • Sport : parcours circulaire unidirectionnel : Le point de départ et d’arrivée sont identiques. Les distances à parcourir et le dénivelé demandent d’être en bon état de forme:
    • À PIE : 176 km (7 étapes) et un dénivelé positif cumulé de 9.535 m.
    • EN VTT : 224-211 km (4 ou 7 étapes) et un dénivelé positif cumulé de 6.400 ou 5.360 m (selon le circuit choisi).
  • Contact avec la nature : le parcours traverse des espaces naturels protégés tels que les Marais de Txingudi, le Parque Naturel d’Aiako Harria, les montagnes d’Artikutza, la Zone Naturelle de Leurtza et le LIC de Belate (Lieu d’Intérêt Communautaire), la tourbière de la Rhune ou les sommets de Bianditz, Mendaur, Saioa, Auza, Alkurruntz et la Rhune.
  • Culture : le parcours abrite des gisements préhistoriques (mégalithiques), des vestiges de la romanisation (mines) et du Moyen Age (fermes et palais) et d’autres témoignages de l’activité humaine jusqu’à nos jours. Les initiatives culturelles présentes sur le parcours témoignent du dynamisme de l’activité locale
  • Période d’ouverture : du 15 mars au 15 décembre. Ces dates peuvent être modifiées par les organisateurs en fonction des conditions climatiques

¿Quels ont été les critères retenus pour la conception du parcours ? En plus des aspects précédents, nous avons intégré trois autres critères fondamentaux lors de la conception de ce parcours :
  • La contrebande : le parcours traverse des sentiers de montagne très utilisés pour cette activité (surtout au milieu du XXème siècle) situés non seulement sur la frontière franco-espagnole, mais également à l’intérieur des terres, où l’on plaçait les contrôles en direction des villes.
  • Balisage : Presque tout le parcours à pied et environ la moitie du parcours VTT sont balisés, ce qui permet d’améliorer la sécurité du randonneur. Certains points non balisés ont été dotés de signalisation spécifique.
  • Le réseau d’hébergements : le parcours est divisé en étapes (7 à pied et 4 en VTT, avec 3 autres en option). En fin de chaque étape se trouvent les points d’hébergement. (Auberges, Gîtes Ruraux ou Appartements Touristiques).